Julie Maroh

Née en 1985, Julie Maroh fait ses études à Roubaix et obtient un baccalauréat en arts appliqués à l’ESAAT.
Sortie diplômée de l’École Supérieure des Arts de Saint-Luc à Bruxelles, Julie Maroh publie son premier album de Bande dessinée aux éditions Glénat en 2010: « Le bleu est une couleur chaude » obtient de nombreux prix dont le prestigieux prix du public au festival d’Angoulême 2011. Traduit en 10 langues, l’album est adapté au cinéma sous le titre « La vie d’Adèle », film qui remporte la palme d’or au festival de Cannes 2013.
En 2013 parait « Skandalon », un album en couleurs directes traitant du phénomène de la starification: avec des cernés marqués et des couleurs violentes, l’évolution du style indique une recherche manifeste de la forme et évoque le Fauvisme.
En 2015, Julie publie « City & Gender » aux éditions La boîte à bulles: précédemment publié dans le magazine Taiwanais Big Issue, l’album est un recueil d’histoires courtes dénonçant les stéréotypes imposés par notre environnement urbain.
En janvier 2017, « Corps sonores » est un album clé : à travers 21 histoires se déroulant à Montréal, l’auteure retrace les différentes étapes d’une relation amoureuse. La qualité d’écriture des textes, les cadrages audacieux, le dynamisme du découpage, l’intelligence et la délicatesse de la narration en font un vrai succès !

Voici les 47 résultats