Carlos Niñe

Né en 1944 à Buenos Aires, Carlos Niñe est unanimement considéré comme l’un des artistes argentins les plus importants de ces dernières décennies.
Il étudie à l’École Nationale des Beaux Arts puis commence à publier ses premières illustrations dans la presse Argentine dans les années 80.
A partir des années 90, Carlos Niñe travaille pour la presse internationale (Le Monde, The New Yorker) et voit ses œuvres publiées dans de très nombreux pays (Italie, Espagne, France, Belgique, Angleterre, Allemagne, États-Unis, Brésil, Taiwan, Hong-Kong).
Ainsi, il publie en France Meurtres et châtiments (Albin Michel-1991), puis Fantagas (Delcourt – 1995), Le canard qui aimait les poules (Albin Michel – 2000), Crève-cœur (Donjon Monsters T8, Delcourt – 2004), Prints of the West (Rackham – 2004), Siboney (Les Rêveurs – 2008), Keko le magicien (Rackham – 2009), Tropikal Mambo (Les Rêveurs – 2016).
Il obtient de nombreuses récompenses lors de manifestations nationales et internationales comme le prix du meilleur dessinateur au Salon de la bande dessinée de Barcelone (1989), le Clio Silver pour 
l’illustration aux Clio Awards de New York (1993), ou encore le prix du meilleur album étranger au Festival 
d’Angoulême (2001).
Disparu en 2016, Carlos Niñe laisse un album inédit : Buster Mix, Le cow-boy chanteur (Les Rêveurs – 2020).

Afficher tous les 24 résultats