Fred Beltran

Né en 1963 à Levallois-Perret, Fred Beltran étudie à Penningen et à l’Ecole Supérieure des Arts Graphiques avant de commencer à travailler comme illustrateur (notamment pour Jazz magazine, Penthouse, et les collectifs Franck Margerin présente et Fripons). Passionné de musique, Beltran devient guitariste du groupe Stylbop en 1981 (un groupe de néo-rockabilly qui obtient à l’époque un beau succès).
Son premier album de bande dessinée, Le Ventre du Minotaure, paraît en 1990 et obtient le Prix Bloody Mary de l’ACBD au Salon International de la Bande Dessinée d’Angoulême. Il abandonne ensuite les techniques de dessin traditionnelles et devient un précurseur du dessin numérique en mélangeant images de synthèse (3D) et dessin à la palette graphique (2D). C’est avec son personnage de barmaid plantureuse Nina (publié au japon par Kodansha en 1994) qu’il expérimente cette approche.
Plus tard, il rencontre Alejandro Jodorowsky avec qui il réalise deux séries best-sellers publiées chez Les Humanoïdes Associés: Les Technopères (8 tomes en collaboration avec Janjetov) et Megalex (3 tomes).
Dans cette même période, il intègre le groupe punkabilly Washington Dead Cats avec lesquels il enregistre 3 albums.
De 2009 à 2015, il se consacre presque exclusivement à la peinture, explorant de nombreux sujets et techniques avec le besoin impérieux de revenir aux fondamentaux et à la matière, tout en jouant beaucoup sous le nom de Lord Fester.
En 2016 il expose ses peintures et dessins en galerie puis il réalise une BD sur Elvis Presley (BD Music) et reprend ses activités d’illustrateur (pochette du disque de Pigalle Ballade en mélancolie, 2017).
Après la publication d’une histoire courte dans magazine AAarg!, il se lance dans un nouvel album scénarisé par Charles Berberian, Nathanaëlle, dans lequel il mélange enfin toutes ses expériences, tous les outils qu’il affectionne, en un tout qui constitue en somme la synthèse de toutes ces années passées.

Affichage de 1–48 sur 66 résultats