Benjamin Rabier

Né en 1864, Benjamin Rabier est considéré comme l’un des plus grands dessinateurs animaliers européens.
Grâce à l’appui de Caran d’Ache, il commence à publier ses dessins dès 1889 pour des revues comme Le Rire ou Pêle-Mêle : il y crée le personnage de Tintin Lutin dont le nom sera repris plus tard par un certain Hergé.
Très vite, il obtient un grand succès en France publications dans l’Assiette au Beurre ou le Chat Noir, mais aussi en Angleterre et aux Etats Unis.
En 1903, il intègre l’équipe de La Jeunesse Illustrée, premier illustré pour les enfants français. Il y développe toutes sortes d’histoires mettant en scène des animaux farceurs, s’affranchissant du « gaufrier » propre aux revues de l’époque (cases de tailles identiques, systématiquement agrémentées d’un cartouche de texte) et jouant sur les tailles des vignettes.
En 1906, il illustre les Fables de La Fontaine, puis le Roman de Renart et l’Histoire Naturelle de Buffon.
En 1921, Léon Bel s’inspira d’un dessin de Benjamin Rabier comme logo de sa marque « La vache qui rit ».
Mais son personnage de bande dessinée le plus célèbre reste Gédéon le canard, dont les histoires ont été publiées entre 1923 et 1939 en 16 albums.
Benjamin Rabier créé également la célèbre baleine des Salins du Midi.
Ses travaux lui valent de nombreux admirateurs, parmi lesquels Hergé, qui déclara : « J’ai été immédiatement conquis […] ses dessins étaient d’une lisibilité parfaite. En quelques traits bien charpentés tout était dit : le décor était indiqué, les acteurs en place ; la comédie pouvait commencer. » Le voyage que Rabier fait à moto jusqu’à Moscou inspira Hergé qui le prendra comme modèle de Tintin.

Voici le seul résultat