Roberto Baldazzini

Grand maître de la bande dessinée érotique, Roberto Baldazzini se distingue autant par l’élégance de son trait que par son goût de la transgression, à l’image de ses héroïnes transgenres dans les séries Casa HowHard (Dynamite) et Beba (Dynamite). Après des débuts dans le polar au milieu des années 80, il se consacre à sa passion pour le corps féminin en publiant, outre les titres précités, des ouvrages remarqués comme Chiara Rosenberg (Delcourt) et Aura l’orpheline (Delcourt). Élu meilleur dessinateur italien en 1998 au Festival de Lucca, il jouit également d’une reconnaissance internationale, notamment aux États-Unis et en France où il a collaboré avec Jean-Pierre Dionnet pour un volume de la série Des Dieux et des hommes (Dargaud). Fasciné par l’univers hollywoodien, il a abordé ce thème dans la série Stella Noris, ainsi que dans Hollywoodland, un polar crépusculaire cosigné avec le scénariste Michele Masiero, et dans Sweet Jayne Mansfield sorti dans la collection « 9 1/2 » des éditions Glénat, scénarisé par J. M. Dupont.

Affichage de 1–20 sur 70 résultats