DANIJEL ZEZELJ

DU 3 AU 22 SEPTEMBRE 2020

Peintre, illustrateur et auteur de bande dessinée, Danijel Žeželj fait partie des rares artistes du 9e art a posséder une reconnaissance internationale. Dans ses œuvres puissantes et sans concession, le noir et le blanc se livrent un combat sans merci, tout en tension, faisant l’effet d’un coup de poing !

La Galerie Glénat dévoile ici les œuvres de son dernier livre rendant hommage à l’un des plus grands génies artistiques du XIXe siècle : Vincent Van Gogh.
Fasciné par son œuvre, Danijel Žeželj s’est plongé tout entier dans la psyché tourmentée de l’artiste. A travers les planches exposées, le spectateur découvre le principe de la bande dessinée où chaque chapitre est clos par une lettre de Van Gogh, comme un jalon posé pour avancer dans les méandres de son esprit troublé. On découvre au total quinze lettres que Van Gogh a adressées à ses proches dans les 17 dernières années de sa vie. Un matériau à fleur de peau, dont Žeželj s’est inspiré pour retranscrire visuellement les joies, les peines et les violents tourments de l’âme de Van Gogh.
La force graphique de Žeželj s’impose : l’emploi exclusif du noir et blanc dans un jeu de ping-pong saccadé est maîtrisé à la perfection. Au dessin acéré s’ajoutent un découpage fragmentaire et tonitruant ainsi qu’une narration muette laissant éclater l’énergie brute du dessinateur. L’observateur n’a plus qu’à prendre appui sur ce kaléidoscope visuel pour imaginer les dialogues et les monologues intérieurs qui ont pu agiter Van Gogh.

Aux côtés des planches de Van Gogh sont proposées des planches d’albums antérieurs, King of necropolis (Mosquito, 2009) et Starve (Urban, 2017), ainsi que des illustrations grands formats à l’encre de chine et à l’huile.